Le tombeau de Petosiris

Précisions, conventions et remerciements 
Identification - Description - Aspects anthropo-historiques - Ressources  

Si je suis parvenu ici, à la ville d'éternité, c'est que j'ai fait le bien sur terre, et que mon coeur s'est complu sur le chemin de Dieu, depuis mon enfance jusqu'à ce jour... J'ai pratiqué la justice, j'ai détesté l'iniquité... Je n'ai pas frayé avec ceux qui ignoraient l'esprit de Dieu...

Situé à Touna el-Gebel, nécropole de l'ancienne Hermopolis, le tombeau de Petosiris, qui a l'aspect d'un petit temple ptolémaïque avec son portail, ses colonnes et sa chapelle à piliers, est intéressant à plus d'un titre : au hasard des parois, les nombreux bas-reliefs qui les ornent témoignent d'une tentative étonnante, assez réussie mais restée sans lendemain, d'associer art égyptien et art grec, tandis que les inscriptions, à côté des textes funéraires habituels, révèlent une véritable pensée philosophique et religieuse qui, aux yeux de ses contemporains, valut à Petosiris la réputation d'être un sage.

Grand prêtre de Thot, Petosiris fit édifier ce tombeau pour son père, son frère, sa femme, son fils puiné et lui-même. Le couvercle de son second cercueil, point de départ de cet article, fut découvert dans le caveau, 8 mètres sous le niveau de la chapelle. Il illustre, par la remarquable qualité de ses insertions hiéroglyphiques, ce que l'art funéraire, en cette fin de IVè siècle tourmenté, savait encore produire.

Le tombeau de Petosiris témoigne ainsi par sa nature et par son environnement des dimensions historiques, artistiques, sacerdotales, funéraires mais aussi philosophiques de son époque.
Détail du sarcophage de Petosiris



Le tombeau de Petosiris

Le dégagement du tombeau de Petosiris

Extrait de l'introduction de l'ouvrage de Gustave Lefebvre "Le Tombeau de Petosiris", qui sert de référence à cet article, voici, comptées par l'auteur, les circonstances de la découverte du tombeau de Petosiris.